Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/3/d160092061/htdocs/cosmoweb/New-Website-version/Blogs/Blog.Bodysculptor/Bodysculptor/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
La « 5:2 » : la nouvelle référence des régimes ?

La « 5:2 » : la nouvelle référence des régimes ?


Publié le : 03 Juin 2015

Se priver à petite dose serait-il plus efficace que tout le temps ? Sorte de cure à temps partiel, le régime 5 :2 est la nouvelle méthode qui fait fureur en Angleterre et aux Etats-Unis. Elle commence à connaître un engouement certains de la part des français qui y voient une alternative aux régimes plus drastiques. Le principe est pourtant déroutant de simplicité : on mange normalement pendant 5 jours et on restreint son apport calorique les deux jours restants.

Pour toutes ces femmes qui veulent suivre un régime efficace tout en calmant leurs fringales au moins 5 jours sur 7, cette méthode qui coupe la poire en deux pourrait se présenter comme le saint-Graal. Plus la peine de suivre un régime draconien s’échelonnant sur toute la semaine, vous n’aurez plus qu’à réduire drastiquement votre apport calorique pour les deux derniers jours. Cette méthode aurait ainsi déjà fait ses armes chez des patientes de l’hôpital de South Manchester. « C’est une révolution dans le monde de la minceur » à en croire les deux ténors de cette nouvelle méthode : la nutritionniste Michelle Harvie et le cancérologue Tony Howell, auteurs du livre éponyme « 2 jours de détox, 5 jours de plaisir ». Ces deux figures emblématiques du corpus scientifique britannique ont ainsi testés ce régime auprès d’un groupe de patiente dans des conditions cliniques maîtrisées. En l’espace de trois mois, ces femmes auraient perdu jusqu’à 4 kilos, soit 2 fois plus qu’un régime traditionnel.

25% d’apport calorique en moins sur les 2 jours

Pour Michelle Harvie, ces résultats sont tout à fait cohérents : « On sait depuis longtemps qu’il faut réduire les apports caloriques de 25 % pour que l’organisme commence à puiser dans ses réserves. Ce qui est nouveau, c’est qu’on s’est rendu compte qu’il était plus efficace d’opérer une réduction importante deux jours par semaine […] plutôt que de réduire tous les jours ses apports alimentaires de 25 % ».

Une baisse de 25% équivaut tout de même à un pallier de 500 calories quotidiennes pour la femme, ce qui n’est pas énorme. Il va falloir ainsi faire l’impasse sur les féculents, les céréales et aliments gras en se concentrant essentiellement sur les fruits, protéines et légumes.

Certains nutritionnistes montent tout de même au créneau pour mettre en garde contre les effets délétères que ce rythme haché pourrait avoir sur l’organisme. Les études sur le sujet en sont encore à leur balbutiement et personne ne pourra prétendre le contraire. Il est donc important d’aborder la chose avec parcimonie… l’idéal étant tout simplement de manger sain et équilibré durant toute l’année.

Laisser un commentaire :